blablabla

Le collectif Futur Antérieur s’empare d’enjeux actuels majeurs : changement climatique, érosion de la biodiversité, raréfaction des ressources, tensions géopolitiques et leur conséquences sociales.
Futur Antérieur œuvre à la compréhension de ces phénomènes complexes et de leurs liens avec le territoire que l’on pratique au quotidien. Il travaille à l’adaptation de ces territoires aux tensions et risques, en cours et à venir ; apprend à nous défaire de fonctionnements sociétaux délétères pour ouvrir de nouveaux imaginaires et récits.
Il accompagne les habitants dans la préparation à la bascule des mondes.
Par des expériences collectives et immersives, il incite à revaloriser le bien commun et à agir sur le territoire.
Le collectif s’appuie sur une boîte à outils hybride, mobilisant les compétences et savoir faire du paysagiste, de l’architecte, de l’écologue, de l’artiste, et toutes disciplines qui viendraient en aide au projet.
De fait, nous privilégions des (a)ménagements artisanaux et concrets, un mode de faire organique, foisonnant, travaillant à l’économie de moyen, dans lequel le vivant et la convivialité sont prioritaires.

jeu : la bascule des mondes

Entre jeu de simulation sur table et atelier participatif, la bascule des mondes est un serious game destiné à sensibiliser et se familiariser avec les enjeux systémiques que soulèvent les grands défis environnementaux de notre époque et de montrer leur incidence sur les territoires.

Passer à 2t CO2 eq/personne et par an d’ici 2030 a des répercussions très importantes sur nos modes de vie et donc sur nos cadres de vie. Si les éco-gestes individuels sont importants, ils ne contribuent au mieux qu’à 25% de la baisse des émissions (source: carbone4). Le reste de la baisse des émissions ne pourra être faite que par les entreprises et les collectivités territoriales.

Pitch

Votre maire vous appelle un matin, la situation est critique. Il savait depuis longtemps que le changement climatique était à l’oeuvre mais il n’avait pas pris la mesure de la gravité de la situation. Au téléphone, il vous a dit quelque chose comme ça « Tu sais, les promoteurs ne peuvent plus construire, il n’y a plus de sable, le pétrole est de plus en plus cher à la pompe, je ne te parle même pas des 3 agriculteurs sur la commune, ils ne peuvent même plus acheter d’engrais. je ne sais pas comment les habitants vont pouvoir bouffer cet hivers. On n’a merdé. Viens, cet après-midi, j’ai invité d’autres personnes à nous rejoindre. Il faut qu’on mette au point une stratégie, vite fait. Il faut qu’on se prépare à la bascule».

Déroulé

Vous incarnez l’un des 6 personnages du jeu invité par le maire. Chaque personnage possède ses motivations qui lui sont propres et ses idées sur la manière de constituer la résilience de la commune. Pour vous aider dans votre tâche, vous pouvez vous appuyer sur un panel de cartes-solutions. Attention, elles ne sont pas toutes politiquement correctes. Il faudra être imaginatif pour faire passer vos propositions auprès des autres personnages. Des synergies entre personnages ou équipes peuvent émerger, mais aussi des contradictions, des aménagements qui rentrent en conflits entre deux besoins : il faudra alors négocier pour trouver une solution d’entente. Ensemble, il vous faudra suivre différentes étapes dans la construction de votre stratégie qui vont des besoins physiologiques aux besoins d’épanouissement. Vous aborderez ainsi différentes composantes du territoire, l’eau, l’agriculture, l’habitat, etc… et vous serez obligé de prendre en considération les interactions entre ces composantes. Vous ne pouvez pas penser l’agriculture sans penser à l’eau par exemple.

Vous avez en tout et pour tout 2h20 pour mettre au point cette stratégie. Mais n’oubliez pas, les erreurs du passé ne devront pas être reproduites.

Objectifs

Le jeu porte une réflexion sur comment (a)ménager ces territoires pour aider habitants, entreprises et collectivités à être moins émetteurs et moins destructeurs de leur environnement tout en continuant à répondre aux besoins de ses habitants.

Ce jeu permet d’envisager les possibilités d’une action à l’échelle territoriale, dans une démarche de création collective. Il permet d’avoir une vision d’ensemble (se décoller du sol), de voir l’interaction entre les différents éléments (eau+ agriculture par exemple) et d’imaginer des projets et des mesures à prendre.

Les joueurs prennent ainsi conscience des ressources d’un territoire et de la multiplicité des formes que peut prendre la résilience. Enfin, le jeu permet d’expérimenter une forme de débat démocratique nécessaire à cette entreprise.

Prestation

Le jeu est animé en présentiel par 2 animateurs – paysagiste et architecte. Nous amenons la carte de la commune, les cartes-solution et la pyramide des besoins ainsi que du petits matériel de bureau (calque, stylo, …)

Le groupe de joueurs peut aller de 6 à 24 personnes.

Il dure 3h et se décompose en 3 phases:

Phase 1 (20min) :

  • Rappel des différents problèmes environnementaux auxquels on doit faire face
  • Explication des règles du jeu

Phase 2 (20min) :

  • Familiarisation collective avec la carte du territoire et constitution des équipes
  • Chaque équipe choisi le personnage qu’elle veut jouer

Phase 3 (2h20) :

  • Jeu

 

 

 

 

Scroll to top