Notre raison d'être

Changement climatique, destruction des écosystèmes, raréfaction des ressources et leurs conséquences sociales : notre monde est en proie à des enjeux systémiques complexes. Le collectif Futur Antérieur s’empare de ces questions délicates pour vous accompagner à la bascule des mondes. On entend par là, la nécessaire adaptation de vos territoires aux tensions et risques, en cours et à venir; mais aussi d’apprendre à nous défaire de fonctionnements sociétaux délétères qui nous ont conduits à cette situation environnementale tragique. Nous privilégions pour cela des (a)ménagements artisanaux et concrets, un mode de faire organique, foisonnant, travaillant à l’économie de moyen, dans lequel le vivant et la convivialité sont prioritaires.

"Le futur viendra. Que fera t-il alors? S'il a participé à une action invisible sur la grève, s'il a joué une scène "brisons l'oppression" à partir de la grève, s'il a participé à un théâtre forum sur la grève, après ces étapes vient l'ultime: la grève. Pas le théâtre." Augusto Boal

Notre approche

Les "petits" gestes éco-citoyens ne suffisent pas, il faut passer à une autre échelle, collective, territoriale. Les études des experts restent dans les placards. N'ayons pas peur de bousculer un peu tout ça. L'expérience, l'immersion et le récit sont nécessaires pour s'approprier ces enjeux complexes. C'est pourquoi nous développons nos propres outils de sensibilisation, de partage et de création.

Conférence créative

Inspirée de l'éducation populaire, il s’agit de sensibiliser par des conférences et débats aux enjeux du changement climatique, de l’extinction de la biodiversité et de la raréfaction des ressources. Comprendre ces enjeux majeurs, leur interrelation et leur lien avec le territoire habité permet de rendre tangible leurs implications dans notre quotidien et renforcer la capacité d’action de chacun. Nous pensons que ces questions ne doivent pas être confisquées par les scientifiques et les experts et participer pleinement au débat démocratique en ce qu’elles engagent notre mode de vie commun.

Balade dystopique

Arpenter le quartier, le village, le paysage et (re)découvrir son territoire au prisme des enjeux environnementaux. Au grès de la balade est introduit un regard décalé sur des éléments qui constituent notre quotidien, leurs forces, leurs faiblesses. Mieux vaut parfois en rire qu'en pleurer. On sera là pour comprendre comment des choix technologiques, énergétiques et sociétaux se sont incarnés dans nos territoires et comment nous pouvons peut être les détourner et se les réapproprier. 

Atelier participatif

Ces ateliers de réflexion sur la transition invitent les habitants d’une commune à tester différents scénarios de « monde d’après ». Ainsi, nous mettons en regard et en débat différents points de vue sur le territoire. Des intentions d’ordre théorique sont spatialisées et confrontées à la réalité du paysage et de ses habitants ainsi qu'aux stress à venir induits par les changements climatiques, les contractions énergétiques ou encore l’érosion de la biodiversité.  Aucun "monde d'après" n’est parfait et évidemment, ils se complètent.

Jeu La bascule des mondes

Ce jeu est une version plus courte et ludique des ateliers de réflexion. Les joueurs doivent trouver comment faire fonctionner leur territoire malgré les stress et chocs à venir. A chaque joueur est attribué un personnage fictif aux motivations propres. Ils ont à disposition un plan du territoire et un panel de cartes solutions à associer ou modifier à souhait pour y arriver, à condition de convaincre les autres joueurs de la pertinence de leurs propositions. Attention, certaines cartes solution ne sont pas politiquement correctes. Le jeu suit une progression allant des besoins vitaux aux besoins d'accomplissement, dans une course contre la montre avant la bascule des mondes. Pour savoir plus, cliquez ici

Défi énergétique

"Collapse week : une semaine sans pétrole" a été crée par l’association "Un Pas De Côté". C'est une démarche ludique et immersive pour penser la résilience individuelle. Après la mise en scène d’une crise majeure ayant des répercussions sur l’approvisionnement énergétique, les citoyens d’une commune se prêtent au jeu de vivre une semaine sans énergie fossile. Comment alors se déplacer, s’alimenter, se chauffer? On prend conscience de notre dépendance au pétrole et des nombreuses vulnérabilités de nos sociétés et de nos territoires. Ce défi collectif est libre de droit et modifiable. Demandez nous le guide du joueur.

Spectacle déambulatoire

Issue des imaginaires récoltés en atelier et de données documentaires, "Prise de terre" est une promenade collective sur un futur chantier. Des personnages nous présentent leurs projets d’aménagement pour un quartier. Ils ont pensé à tout : cycle de l’azote, jungle-habitée, école de la nature... Mais ils ne sont pas d’accord. Dans leurs arguments, passé, présent, futur s’hybrident, jusqu’à brouiller les débats. Sommes-nous dans la fiction ou la réalité ? 

Prise de terre est une performance à 3 voix qui met en scène les folles idées que les habitants portent en eux pour le futur de leur territoire. Avec : Sophie Boulanger, Malkhior, Sophie Affholder.

 

 

plateau de jeu resilience territoire

L'équipe

Anna Prugne / archéo-paysagiste

Touche-à-tout, elle commence les arts-appliqués puis fait un détour par l’archéologie à la fac avant de se tourner vers le paysagisme qui lui permet de découvrir l’histoire, la sociologie, l’écologie, et pleins d’autres domaines. Elle co-fonde "Zeppelin" en 2012, une coopérative où l’analyse territoriale, le projet voire le chantier intègre toujours une dimension participative. Mais en 2017, les questions de prospective la taraudent, en particulier celle d’un monde post pétrole à l’heure du réchauffement climatique. Elle est l’heureuse lauréate du concours « émergence » de POLAU qui lui offre une résidence d’un an pour étudier son sujet. C’est ainsi qu’elle invite Arnaud et Sophie à se joindre à elle et qu’ils feront émerger le collectif Futur Antérieur.

Arnaud Sibilat / éco-architecte

Quand Arnaud ne crapahute pas en montagne, il se renseigne sur tout un tas de sujets improbables, bien que souvent en lien avec l’environnement, ce qui en fait un peu notre professeur Tournesol. Afin de nourrir son insatiable curiosité, il se lance après des études en architecture dans l’aventure d’une thèse, afin de questionner le devenir des périphéries urbaines et de leur biodiversité face au processus de densification. Il suit en parallèle le DESU « Biodiversité, ville et territoire », enseigne dans le supérieur, participe à un groupe de réflexion interdisciplinaire sur l’Urbanisme Écologique (Panthéon-Sorbonne et MNHN), et au programme de recherche européen CAPA.CITY. Ses sujets de prédilection sont la maîtrise de l’étalement urbain, l’écologie, les processus de co-construction des savoirs avec les habitants, et la systémique urbaine et territoriale. (et les sports de combat, les peuples premiers, l’art précolombien, le fromage…).

Sophie Boulanger / Psychomédienne

Gymnastique rythmique et sportive, danse, tennis n'ont rien donné, heureusement elle découvre le théâtre! S’en suit un parcours sans faute : conservatoire, études de lettres et enfin études théâtrales. Elle expérimente différentes facettes du métier: comédienne, metteur en scène, réalisatrice de films, co-direction de compagnie.

Sa vraie source d'inspiration est l'observation des autres, de la rue et du quotidien. De la salle à l'espace public, elle crée et participe à de nombreux spectacles participatifs du Groupe anonyme, de la compagnie Ta Zoa, de la compagnie Voulez vous. Ces expériences l’amènent à envisager un autre rapport à la création : davantage documentaire et lié à l’actualité.

Nos amis

CONTACT

Nous serons ravis d'échanger avec vous, répondre à vos questions ou définir une intervention sur mesure, adaptée à vos besoins.

Nous contacter

Scroll to top